Accueil > Toute l'actualité de la MAIA Uzège Gard Rhodanien > Actions > Equipe Spécialisée Alzheimer

Toute l'actualité de la MAIA Uzège Gard Rhodanien

Equipe Spécialisée Alzheimer

« Mes parents atteints de maladie neuro dégénérative ont bénéficié de séances prodiguées par l’Equipe Spécialisée Alzheimer (sur prescription de leur médecin). Ces séances ont permis de leur faciliter le vie quotidienne » déclare une Spiripontaine.
En effet, la maladie d’Alzheimer entraine des difficultés dans l’exécution des activités du quotidien comme l’utilisation des appareils électroménagers, la réalisation des tâches ménagères, la préparation des repas, la prise d’initiative concernant l’hygiène personnelle…Bref tout ce que fait une personne au cours d’une journée.
Une aidante confirme : « l’équipe sait mettre en confiance les personnes souffrant de cette maladie grâce à leur approche délicate avec les personnes âgées et arrive ainsi à les guider pour leur permettre un meilleur maintien à domicile ».
Pour exemple, Monsieur J, souffrant de maladie d’Alzheimer, n’arrive plus à faire sa toilette seul. Il doit être aidé par son épouse qui est épuisée. L’introduction de ce service composé d’un cadre de santé, d’une ergothérapeute et d’aides-soignantes formées aux troubles de la mémoire (Assistant de Soins en Gérontologie) a permis d’améliorer l’autonomie de Monsieur pour la réalisation de sa toilette. Des séances effectuées par l’aide-soignante ont facilité l’acceptation, par la suite, d’un service de soins adaptés. Madame J (son épouse) dit que « cette équipe, disponible et gentille, a réussi à me faire accepter l’aide d’une tierce personne pour la toilette de mon mari, ce que je refusais auparavant ».
Ce service informe l’entourage des grandes lignes de la maladie et de ses conséquences. Madame G, aidante familiale ajoute que «l’équipe permet aussi à la famille d’aborder différemment toutes ces maladies difficiles à assumer. Les séances accordées devraient être plus importantes car elles sont bénéfiques pour tous, malades et accompagnants. »
Parfois des conseils sont aussi donnés aux aidants professionnels.
Mademoiselle K, aide à domicile déclare : «j’étais en difficulté pour accompagner Mme X, je connaissais peu sa maladie mais la rencontre avec l’ESA m’a permis de comprendre les troubles de Mme X. Grâce aux
explications et aux conseils donnés, j’ai compris ce qu’était une activité, je laisse plus d’autonomie à Mme pour mettre la table par exemple. J’ai également un dialogue plus adapté avec elle ce qui permet d’éviter l’apparition d’agressivité de sa part. J’ai rencontré les autres aides à domicile ce qui fait qu’on a toutes adoptées le même comportement et ça se passe beaucoup mieux. »
L’ESA n’intervenant que pour 15 séances, un relai professionnel ou associatif doit être proposé en fin d’accompagnement afin de maintenir d’une part les bienfaits de cette prise en soins et d’autre part de limiter
l’isolement social de ces personnes.
Cette équipe met un point d’honneur à valoriser les capacités de la personne lors d’activité significatives et utiles pour celle-ci comme :
- Le réapprentissage de l’utilisation d’une télécommande ou d’un lavelinge…
- L’entrainement à l’utilisation d’Internet,
- La planification et l’organisation des différentes étapes de la préparation d’un repas,
- La stimulation pour la reprise d’une activité délaissée,
- La création de support adapté pour le repérage dans le temps,
- Des conseils pour l’adaptation du domicile (téléalarme, aide technique pour sortir du lit, planche de bain,
barre d’appui, éclairage, chaussures adaptées….)  Etc…
Aujourd’hui, après deux années d’exercices, l’équipe a développé un réseau professionnel avec les accueils de jour, les CLIC, les consultations mémoire, Gard Alzheimer, les intervenants libéraux, la MAIA (Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie), la plateforme des aidants, les services d’aide à domicile, les Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)…
C’est en septembre 2013 que le centre hospitalier de Pont Saint Esprit a ouvert ce service dédié au maintien à domicile des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Les séances se font au domicile des personnes dans leur cadre de vie.
Aujourd’hui, après deux années d’exercice, le constat a été fait que les séances apportent un bénéficie non négligeable à ces personnes mais aussi à leur entourage.
Des professionnels racontent l’ESA : Les gestionnaires de cas : Dans le cadre de notre évaluation multidimensionnelle, nous sollicitons souvent l’équipe ESA pour apporter une expertise professionnelle sur les capacités restantes (et comment les utiliser) de la personne bénéficiant d’un accompagnement par notre service de Gestion de cas. Le bilan de ces séances de réhabilitation apporte un éclairage des possibilités à exploiter et des services à mettre en place, dans un souci d’amélioration qualitative du quotidien, tantà la personne qu’à son entourage. Nous avons pu observer chez des personnes porteuses d’une pathologie Alzheimer ayant un comportement d’opposition, une amélioration de ces situations par la révélation de
ressources surprenantes. Notre partenariat avec l’équipe ESA contribue à la construction d’une méthode de travail qui permet du lien entre les différents professionnels autour de la personne par les préconisations apportées.
L’équipe ESA est encore insuffisamment repérée par les professionnels du champ médical. Pour autant, quand on présente ce service, les médecins adhèrent et valident les demandes d’intervention.
Un médecin : les interventions de cette équipe sont très positives, elles permettent à la personne d’être valorisée et d’avoir du temps pour elle.
Une évaluatrice PA/PH du CLIC : l’intervention de l’ESA a amélioré le maintien à domicile de la personne âgée sur différents points. Avant le passage de cette équipe, la personne était très repliée sur elle-même avec une importante désorientation dans le temps, elle s’opposait aux aides extérieures, les aidants (la fille et le mari) étaient épuisés physiquement et psychologiquement et avaient beaucoup d’interrogation sur la maladie. Il existait un climat de tension et d’inquiétude au sein de la famille.
Après l’intervention de l’ESA, une amélioration des repères temporaux a été constatée chez la personne âgée ainsi qu’une acceptation des aides extérieures. Certains actes du quotidien ont pu être récupéré avec
une guidance grâce à un entrainement (la toilette, la préparation des repas…). Les aidants ont été mis en confiance et soulagé par l’apport de connaissances et des conseils adaptés donnés par l’ESA. Après l’acceptation des aides extérieures, une coordination a été faite par cette équipe auprès desprofessionnels (l’IDE et les aides à domicile).

Deux équipes ESA sur le territoire


BAGNOLS SUR CEZE
1 Esplanade du Mont Cotton
30200 BAGNOLS SUR CEZE
Tél. 04.66.89.89.30
Interventions sur les cantons de Bagnols sur
Cèze, Pont St Esprit et Roquemaure


UZES
1 avenue Foch BP 81050
30701 UZES Cedex
Tél. 04.66.04.75.20
Interventions sur les cantons d’Uzès,
Redessan et Villeneuve les Avignon

http://www.hopitalpse.fr/pdf/plaquette-esa.pdf


© MAIA Uzège Gard Rhodanien - Méthode d'action pour l'Intégration des Services d'aide et de soins dans le champ de l'Autonomie - Plan du site - Contact - Crédits